25 juin 2006

Martin


1/500e de sec et f:2,8. Cela aide pour avoir un beau fond flou, mais alors je ne vous dit pas le nombre de déchet de mise au point. La PDC est minuscule.

3 commentaires:

edith a dit…

Superbe Martin!!!
Je suis intriguée par cette photo d'oisau; je me demande où est-ce que tu as photographié cet oiseau?
Je suis épatée parce que je ne vois que des moine

edith a dit…

Je reprends mon commentaire, j'ai eu un incident avec ma chatte qui a sauté sur la souris ,c'est le cas de lme dire.
Je disais que j'étais épatée parce que je ne vois que des moineaux et des merles et quelques pigeons et tourterelles.

Pascal a dit…

Une photo de Martin Pêcheur, comme beaucoup de photo animalière cela se prépare. Cela demande beaucoup de temps de repérage et de préparation.
90% pour la préparation, 10% pour les photos.
Je dois remercier mon ami Daniel Lamoureux (Président du Club Photo Ebroïcien), car c’est lui qui a fait tout le travail préparatoire. Je n’ai eu qu’à emprunter son affût et attendre patiemment la venue de « Martin ». Pour le reste que du classique.
Pour info, je suis à environ 2m50, soit très prêt de « Martin » et de la distance minimum de mon 200mm. J’ai eu de la chance de tomber sur un oiseau très compréhensif, qui a très bien accepté le bruit du moteur du boitier.